Dérèglements de la thyroïde : 10% de la population !

Actualité culinaire d'algérie

Dérèglements de la thyroïde : 10% de la population !

Fatigue ou hyperactivité, déprime ou nervosité, baisse de la libido, variation de poids, etc., c'est peut-être la thyroïde, dont l'activité baisse ou inversement augmente. Y penser permet de réaliser rapidement un diagnostic et de mettre en place une prise en charge adaptée.

Cette petite glande de 4 à 6 cm, située à la base du cou, est le « régulateur central » de l'organisme. Elle produit des hormones thyroïdiennes (dites T3 et T4, indiquant le nombre d'atomes d'iode), lesquelles sont transportées par la circulation sanguine vers différents organes. En tant qu'hormones, elles contribuent à la régulation de fonctions importantes, comme la température du corps, la consommation d'énergie, le rythme cardiaque, le système nerveux, le tube digestif, l'appareil génital, etc. Elles agissent aussi par exemple sur le tonus, la peau, les cheveux, les ongles…

Toute anomalie de la thyroïde se répercute sur la production d'hormones thyroïdiennes. Lorsqu'il y en a trop peu, les fonctions de l'organisme tendent globalement à se ralentir, c'est l'hypothyroïdie. Inversement, trop d'hormones thyroïdiennes accélèrent la plupart des fonctions de l'organisme, c'est l'hyperthyroïdie.
Les symptômes sont d'une grande diversité. On peut cependant retenir les signes évocateurs suivants.

Thyroïde hyperactive

Accélération du rythme cardiaque.
Perte de poids.
Diarrhée.
Contraction musculaire rapide, faiblesse musculaire.
Cheveux cassants.
Intolérance à la chaleur.
Peau chaude et moite.
Excitation, agressivité.
Libido diminuée.
Parfois troubles des règles.


Thyroïde hypoactive

Diminution du rythme cardiaque.
Prise de poids.
Constipation.
Crampes.
Chutes de cheveux.
Frilosité.
Peau sèche et pâle.
Perte de tonus, trous de mémoire, dépression.
Arrêt des règles.
Libido diminuée.

Quel diagnostic ?

La thyroïde s'explore facilement par la palpation du cou et par le dosage des hormones thyroïdiennes. Si nécessaire, la taille et la forme de la glande peuvent être déterminées par des techniques d'imagerie médicale comme l'échographie.

A savoir

Les anomalies de la thyroïde touchent davantage les femmes que les hommes.

On constate chez les femmes une carence plus sévère en iode.

Les troubles de la thyroïde deviennent plus fréquents avec l'âge, mais sont d'expressions très variées et donc difficiles à diagnostiquer.

L'hypothyroïdie fait partie des causes les plus fréquentes d'excès de cholestérol et accroît donc le risque cardiovasculaire.

Les dérèglements de la thyroïde pendant la grossesse sont fréquents. En effet, durant cette période, la mère doit fabriquer davantage d'hormones thyroïdiennes pour les besoins du fœtus, car celui-ci n'en fabrique pas en début de grossesse. La surveillance est donc très importante.

Depuis 1974, le dépistage de l'hypothyroïdie congénitale est systématique en France (entre le 3e et le 6e jour).

En pratique, les femmes et les futures mères devraient consommer davantage de fruits de mer et de poissons marins, et également de produits laitiers.

Le tabac est néfaste à la thyroïde, il tend à augmenter son volume.


Du 3 au 9 octobre : 1er semaine nationale de la thyroïde
Sous l'égide du Club Thyroïde et avec le soutien de la Société française d'endocrinologie (SFE), cette première semaine vise à sensibiliser et informer les Français du rôle essentiel joué par la glande thyroïde.
Conférences, brochures dans les cabinets médicaux et les pharmacies, site internet, actions spécifiques dans les grandes villes (Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Toulouse…), etc.
Pour en savoir plus :

[u]www.semainedelathyroide.com[/u]

Slim Pasta Slim Riz à 1.9 €

Slim Pasta Slim Riz

Recettes aléatoires