Mauvaise haleine contrée par le thé

Actualité culinaire d'algérie

Mauvaise haleine contrée par le thé

Les polypohénols contenus dans le thé pourraient contribuer à faire disparaître la mauvaise haleine, en inhibant le développement bactérien. Cette nouvelle ne doit pas faire oublier qu'une mauvaise haleine est une affection qui se soigne.

L'halitose, terme médical désignant la mauvaise haleine, est un problème fréquent et très gênant. Dans 70% des cas, l'origine est buccale, d'où l'intérêt de consulter son dentiste en premier lieu. En effet, masquer les odeurs gênantes (chewing-gum, pastille à sucer…) n'est pas une solution durable. Il faut identifier la cause et la traiter.

Les dents ou les gencives

De nombreuses bactéries présentes dans la cavité buccale dégradent des protéines issues de l'alimentation, de la salive ou des cellules buccales, en composés sulfurés volatiles, vecteurs expressifs de l'halitose.
Ainsi, tartre, caries, poches entre les gencives et les dents ou encore débris alimentaires, sont autant de nids à bactéries dégageant de tels composés volatiles.
Le dentiste effectuera les soins assainissants nécessaires, mais il sera ensuite indispensable d'adopter une hygiène dentaire parfaite pour éviter les récidives (brossage régulier, fil dentaire…).

La langue aussi

Dans un cas sur trois, c'est un dépôt de bactéries sur la langue qui est en cause. Il faut alors décoller ce dépôt chaque matin avec un gratte-langue, et parfois recourir à un médicament anti-bactérien en bain de bouche.


C'est précisément dans le cas d'une mauvaise haleine buccale que le thé pourrait être utile. Comme vient de le démontrer une étude récente, les polyphénols qu'il contient seraient capables d'inhiber la croissance bactérienne. Des produits à base de thé, complémentaires à une bonne hygiène buccale, pourraient être intéressants.

Halitoses non buccales

Boire peu d'eau, alimentation riche en protéines (lait, viandes), tabagisme, excès de café, d'alcool, sont autant de facteurs aggravant la mauvaise haleine.


Les autres origines possibles sont multiples : affections ORL (sinusite, amygdalite…), digestives (reflux gastro-oesophagien, trouble hépatique…), pulmonaires (abcès, tumeur…), rénales (urée…), endocrines (diabète, troubles menstruels…), métaboliques (déshydratation…), causes iatrogènes (psychotropes…), etc. Il est donc nécessaire de consulter un médecin pour identifier la cause non buccale et la traiter.

Effets aggravants

nutergia vegenutril à 17.99 €

nutergia vegenutril

Recettes aléatoires