Manger en public pendant le Ramadan (suite)

Actualité culinaire d'algérie

Manger en public pendant le Ramadan (suite)

Mounia, femme au foyer à Sétif (Algérie)

« Je ne suis pas musulmane. Et quand on n’est pas musulman dans un pays islamique, on s’adapte ! Il est vrai que les non musulmans n’ont pas la vie facile pendant le ramadan. Personnellement, je ne me baladerais pas avec un casse-croûte dans la rue. Cela tient du bon sens et du respect d’autrui, mais également des traditions du pays dans lequel on se trouve. Cela dit, on peut déplorer le manque de tolérance de la part de certaines personnes. Il me semble que c’est plus une question de personne, de trait de caractère que de religion. »

Aurélie, étudiante à Ouagadougou (Burkina Faso)

« A Ouaga tout le monde est content quand le ramadan arrive. Mais c’est surtout au moment de la fête (Aïd ) que les gens ont le sourire, car ils savent qu’ils vont pouvoir beaucoup manger. Sinon, en temps normal, les musulmans minent (font la tête, ndlr) quand ils voient des personnes manger alors que eux doivent se priver. On peut remarquer une baisse d’activité dans les quartiers à majorité musulmane. Les gens ne mangent pas trop dans la rue à ces endroits là. Mais je pense que la cohabitation est bonne ».

:Diablo Cookies 130 g à 2.69 €

:Diablo Cookies 130 g

Recettes aléatoires