Maigrir : le piège des régimes du printemps

Actualité culinaire d'algérie

Maigrir : le piège des régimes du printemps

C'est parti pour la déferlante des régimes amaigrissants ! Impossible de pénétrer chez un marchand de journaux, de passer devant un kiosque sans être assailli par les couvertures des magazines et leurs titres sur l'amaigrissement ! Comment résister à ce piège qui revient chaque année au printemps ?

Amaigrissement en vue du maillot de bain...



En langage de presse, ce traditionnel article de printemps se nomme "un marronnier". Il y a ainsi des sujets récurrents qui font vendre, l'amaigrissement en est un.

C'est aussi à cette saison que sortent les livres consacrés à cette activité, que se multiplient les publicités et les dossiers à la télévision, que s'amoncellent dans les pharmacies les produits de toutes sortes pour maigrir.
Bref, c'est de février/mars à juin, que le business de l'amaigrissement pèse le plus lourd. Cette saison correspondrait au désir qu'ont les femmes d'acheter leur prochain maillot de bains en prévision des vacances. D'où les promesses, depuis une vingtaine d'années, de perdre en quelques semaines les kilos superflus engrangés en hiver, et ce grâce à un régime inédit et bien sûr sans aucun danger ou même sans régime.




Régime : de moins 5 à plus 15 ou 20 kilos…

Et même parfois encore plus ! Avec le recul, on est maintenant certain que parmi les multiples causes de l'obésité, la succession des régimes amaigrissants en est une et de taille. Pourquoi ?
Nous sommes équipés depuis la nuit des temps pour résister à la famine. Lorsqu'il est privé, notre corps se met en veilleuse, dépense moins d'énergie. Après un régime amaigrissant, on remange comme avant puisque l'on n'a pas rectifié ses habitudes alimentaires. Parfois même plus pour compenser les frustrations.

Que se passe-t-il alors ? On reprend non seulement le poids perdu mais, au fil des années, des kilos supplémentaires qui s'accumulent. Car le corps, se souvenant qu'il a été privé, continue de dépenser moins de calories. C'est ainsi que les régimes "minceur" conduisent à l'obésité. C'est leur grand danger.
Et voilà où mène trop souvent le désir de maigrir vite.




Maigrir et retrouver calmement et sûrement un poids normal

Ce n'est pas vraiment compliqué ! Bannissez le mot "régime" de votre tête : il s'agit de manger régulièrement et copieusement mais pas gras et jamais au-delà de son appétit.

Commencez par un petit-déjeuner composé :
. d'un minimum de 50 g de pain complet, légèrement beurré (pas plus de 5 g) ;
. d'un fruit ou d'une salade de fruits (plutôt que d'un jus de fruit qui ne vous rassasiera pas) ;
. d'un laitage, yaourt ou fromage blanc ;
. de la boisson de votre choix : café, thé, lait (1/2 écrémé).

Si dans la matinée, vous ressentez une sensation de faim, prenez un laitage ou une pomme.

Organisez votre déjeuner avec :
. de la viande ou du poisson ;
. accompagné de BEAUCOUP de légumes (300 g ou plus) cuisinés avec peu de corps gras (une cuillère à soupe au maximum pour 2 personnes). Si vous souhaitez une crudité pour commencer votre repas, attention à l'huile de la vinaigrette !
. d'un laitage, yaourt ou fromage blanc ;
. d'un fruit ;
. et du pain : 50 g au minimum.

Pour votre dîner, commencez toujours par :
. une bonne soupe de légumes : c'est le bon moyen d'en consommer sans ajout de corps gras. Si vous n'avez pas le temps de les préparer, utilisez celles du commerce, en briques prêtes à réchauffer, le choix ne manque pas et elles ne sont pas grasses.
Continuez avec
. un peu de viande ou de poisson ou des œufs ;
. éventuellement des légumes, tout cela cuisiné avec très peu de gras ;
. un laitage ;
. un fruit ;
. et du pain : 50 g au minimum.




Pour maigrir, mangez lentement

C'est vraiment indispensable. On peut perdre du poids uniquement en mangeant lentement de façon à laisser le temps aux mécanismes de la satiété de se mettre en route. Ce qui n'est pas le cas lorsque l'on se nourrit à toute allure sans prêter attention à ses sensations. Car on mange alors au-delà de ses besoins énergétiques sans pour autant se sentir rassasié. Du coup, on se ressert ou bien on grignote quelque chose de gras/sucré un peu plus tard. Et on mange trop sans même s'en rendre compte.

Faites l'expérience ! Mâchez bien, analysez les sensations que vous éprouvez au cours de votre repas. Vous allez constater qu'au fur et à mesure que votre faim s'apaise, une agréable sensation de satiété s'installe peu à peu. Conséquence : vous avez de moins en moins envie de manger ; ce qui reste dans votre assiette vous paraît de moins en moins bon alors que ça l'était au début, vous n'éprouvez pas de frustration.




Fringale ? Grignotage ?

Ceux-ci sont souvent à l'origine de la prise de poids.
Des repas insuffisants et/ou trop pauvres en glucides lents et en protéines et/ou trop riches en graisses peuvent créer de vraies fringales qui poussent à manger quelque chose, généralement gras et sucré. En rééquilibrant l'alimentation selon le modèle ci-dessus, elles disparaissent.
Ennui, stress, angoisse incitent aussi à grignoter pour s'occuper ou se calmer. Rien alors ne peut remplacer le bon sens, la volonté aussi pour trouver un autre moyen de s'apaiser ou de dissiper son ennui… C'est alors que n'importe quelle activité physique est utile, surtout la marche.




Envie de manger et de boire...

. Charcuterie ? Fromage ? Pizza ? Gâteaux ? Dessert sucré ?
Une fois de temps en temps, en petites quantités. Et compensez à ce repas ou au suivant par un plat cuisiné sans gras, une viande ou une volaille rôtie, un poisson au four, par exemple.

. Boissons sucrées ? Etes-vous vraiment sûr d'en avoir envie ? En consommez-vous sans faire attention, par habitude ? Posez-vous la question. Vous avez soif ? L'eau désaltère beaucoup mieux qu'un soda qui vous apporte une dose de sucre désastreuse car elle va vous donner faim, déséquilibrer votre organisme. Buvez-en un de temps en temps, à l'extérieur, au café ou chez des amis. Mais bannissez les boissons sucrées de vos habitudes quotidiennes.




Pour maigrir, bougez !

Tout autant qu'une alimentation trop grasse, trop sucrée, trop copieuse, la sédentarité est propice à l'installation des kilos.
Vous marchez tous les jours ? Non.
Alors, programmez une heure de marche quotidienne. Vous n'avez pas le temps ? Fractionnez : 3 fois 20 minutes ou 4 fois 15 minutes. Garez votre voiture plus loin, descendez à un arrêt de bus avant et terminez à pied. C'est uniquement une question d'organisation : si vous le voulez… Et c'est indispensable pour mieux maigrir.

Paule Neyrat, Diététicienne.




Dayang à 2.59 €

Dayang

Recettes aléatoires