Lipotomie : une technique novatrice

Actualité culinaire d'algérie

Lipotomie : une technique novatrice

Dernière née des techniques anti-cellulite, la lipotomie promet des résultats miraculeux. Pas de chirurgie, ni de traitement médicamenteux, simplement un principe "gonflé" pour détruire les cellules graisseuses. Pour en savoir plus, CuisineMonde a interrogé le Docteur Serge Bernstein, inventeur de la méthode.

Quel est le principe de la lipotomie ?

Dr Serge Bernstein : Le principe n’est ni chirurgical, ni médicamenteux mais repose plutôt sur un principe biologique de dilution. Les différences de concentration entre deux liquides séparés par une membrane semi-perméable tendent à s’équilibrer, grâce à un flux de liquide vers le milieu le plus concentré. Ce phénomène est appelé pression osmotique.

Après une anesthésie locale, un sérum de type physiologique est injecté dans les zones à traiter. Sous l’effet de la pression osmotique, les cellules graisseuse (adipocytes) subissent une hyperhydratation intracellulaire. Elles peuvent alors augmenter jusqu’à 27 fois leur volume. Cette hyperhydratation fragilise les adipocytes au point qu’un traumatisme léger détruira leur membrane. On utilisera ensuite des ultrasons spécifiques puis des dépresso-massages (palper-rouler notamment).

Quel est le devenir de ces débris de cellules graisseuses ?

Dr Serge Bernstein : Cette graisse passe dans la circulation sanguine. On peut d’ailleurs mettre en évidence l'augmentation très importante des graisses plasmatiques une heure après la séance. Le contenu de l'adipocyte est ensuite dégradé par le foie. Les débris sont évacués par le système lymphatique.

Quelles sont les indications ?

Dr Serge Bernstein : Trois indications sont à noter :

Contre la cellulite, les amas graisseux et la culotte de cheval ;
Contre la peau d’orange. Les injections sont dans ce cas moins profondes ;
Contre le relâchement cutané. Pratiquée depuis 1999, cette technique utilise un sérum plus dilué qui permet une rétraction des tissus. Cette technique de lipotomie liftante est utilisée depuis moins longtemps que pour les deux autres indications.
Doctissimo : Quelles sont les contre-indications ?

Dr Serge Bernstein : Il y a très peu de contre-indications. Ces techniques sont déconseillées en cas de :

Grossesse ;
Troubles de la coagulation ;
Immunodépression (VIH, etc.) ;
Insuffisance rénale aiguë ;
Angine de poitrine.

Quelles sont les suites ?

Dr Serge Bernstein : Les suites sont comparables à celles de la liposuccion mais en plus légères. Quelques hématomes peuvent subsister durant quelques jours. Un panty de contention devra être porté pendant une quinzaine de jours. La simplicité s’accompagne de résultats visibles dès la première séance (réduction des amas graisseux de 20 % par séance) et une stabilité des effets dans le temps.

Quel est le prix de cette technique ?

Dr Serge Bernstein : Un traitement dure en général trois séances. Chacune est facturée environ 380 €uros. Si la prise en charge nécessite plus de séances (en cas d’obésité, etc.), nous facturons les suivantes au prix coûtant de 152,50 €uros.

Où peut-on la pratiquer ?

Dr Serge Bernstein : Cette technique reste encore peu répandue. On compte quatre centres à Paris, Lyon, Aix-en-Provence ou Montpellier. Un autre centre devrait prochainement ouvrir à Bordeaux. Elle est pratiquée uniquement par des médecins ou des infirmières spécialement formées si un médecin est dans les lieux. Pour tout savoir sur les adresses de ces centres, un numéro vert est disponible (0800 95 22 22).

Propos recueillis Lynda

L'avis du médecin :

Malgré quelques évaluations encourageantes, de plus amples études manquent encore pour confirmer avec certitude l'efficacité de cette technique.


Sukrin:1 220 g à 10.24 €

Sukrin:1 220 g

Recettes aléatoires