Cancer de la peau : quels sont les signes d'alerte ?

Actualité culinaire d'algérie

Cancer de la peau : quels sont les signes d'alerte ?

Grains de beauté, tâches sur la peau qui changent d'aspect… Quelques signes d'alerte sont à connaître pour faire la peau aux cancers cutanés. L'objectif, consulter très tôt un dermatologue afin de bénéficier d'un traitement simple et efficace.

Forte progression des cancers de la peau



Chaque année 80.000 nouveaux cas de cancers de la peau sont enregistrés. Certains sont redoutables et provoquent 2.000 décès par an en France. De plus, la fréquence des cancers cutanés ne cesse d'augmenter. Seule la prévention permettra de venir à bout de cette progression.




La peau est agressée en permanence

La peau est l'organe le plus directement exposé aux agressions extérieures, et elles sont nombreuses : rayons solaires, pollution atmosphérique, microbes, virus, allergènes, température, sécheresse, etc.
Il convient donc de prendre grand soin de sa peau et de la protéger de ces agressions environnementales et en particulier des rayonnements solaires. Il faut également prendre l'habitude d'observer sa peau régulièrement pour détecter toute modification cutanée impliquant une consultation chez un dermatologue (voir ci-dessous les signes d'alerte).




Peau, mélanine et bronzage

L'épiderme est la couche la plus superficielle de la peau. Elle est constituée de plusieurs types de cellules, dont les cellules pigmentaires ou mélanocytes qui sous l'effet des rayons ultraviolets donnent naissance à la pigmentation brune de la peau en produisant de la mélanine : c'est le bronzage de la peau.




Cancers de la peau : des carcinomes aux mélanomes

Il existe différents types de cancer de la peau : les cancers d'origine épithéliale (carcinome basocellulaire et carcinome spinicellulaire), les plus fréquents, et les mélanomes, les plus dangereux. Ces derniers dérivent des mélanocytes qui comme indiqués ci-dessus fabriquent le pigment de la peau, la mélanine.

Les carcinomes surviennent plus souvent après 50 ou 60 ans et sont habituellement localisés sur les zones découvertes : visage, cou, dos des mains. Le danger est qu'ils peuvent s'étendre et envahir les tissus et organes avoisinants. En cas de dépistage précoce, un simple traitement chirurgical sous anesthésie locale suffit, alors qu'une prise en charge tardive impose souvent une chirurgie lourde.

Les mélanomes touchent toutes les tranches d'âge mais sont exceptionnels avant la puberté. C'est une des principales causes de mortalité par cancer chez les 25-35 ans. Plus la tumeur est détectée tôt, plus les chances de guérison sont élevées.
Attention, le mélanome ne se développe pas toujours à partir d'un grain de beauté préexistant. Il peut aussi survenir sur n'importe quel endroit cutané. Attention également, tous les mélanomes ne sont pas de couleur noire ou brune. Certains sont de couleur claire, ce sont les plus agressifs et les plus difficiles à détecter.




Qui sont les personnes les plus à risque de mélanome ?

Les personnes ayant des grains de beauté de diamètre supérieur à 4 ou 5 cm.

Les personnes ayant plus de 50 grains de beauté de 2 mm.

En cas d'antécédent familial de mélanome.

En cas d'antécédent personnel de mélanome.

Les personnes à peau claire.

Celles qui développent facilement des brûlures solaires.

Celles ayant eu des coups de soleil dans l'enfance ou l'adolescence.




Quand consulter pour échapper au cancer de la peau ?

Toute lésion de la peau qui ne guérit pas avec un traitement banal ou qui persiste plus de 3 à 4 mois doit amener à consulter un dermatologue afin de vérifier s'il ne s'agit pas d'un cancer de la peau.
Toute lésion de la peau répondant à un ou plusieurs des critères suivants :

asymétrie,

bords irréguliers,

couleur non homogène,

diamètre supérieur à 6 mm,

grain de beauté qui change d'aspect, de taille, de couleur ou qui devient rugueux.




En pratique

Observation régulière de la peau et des grains de beauté (sur soi et sur ses proches) à la recherche des symptômes d'alerte cités ci-dessus.

Le soleil étant le principal facteur de risque de cancer de la peau, il faut s'en protéger efficacement : vêtements, produits solaires. Et ce, particulièrement pendant l'enfance. Dans tous les cas, jamais de soleil avant l'âge de 12 mois.




Dépistage gratuit le jeudi 18 mai 2006 lors de la Journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau.

Pour en savoir plus et connaître le lieu de dépistage le plus proche de chez vous : 0892 704 701 (0,34 euro la minute) et www.syndicatdermatos.org

Amaiva Thé Vert Bio à 8.99 €

Amaiva Thé Vert Bio

Recettes aléatoires